Menu Fermer

RJA

Les Rassemblement Jeunes-Africatho :

Qu'est-ce que c'estOrganisation-typeProgramme-type des journéesLes idées-reçues sur les RJA

Les RJA ou Rassemblements des Jeunes-Africatho désignent les rencontres nationales organisées par le COPIL en vue de réunir autour d’un thème de réflexion des centaines de participants provenant de divers lieux de France, de pays limitrophes ou d’ailleurs, durant un week-end ou plus, dans un diocèse d’accueil différent. Les participants sont en général des jeunes entre 18-35 ans mais aussi d’aîné(e)s, religieux(ses), prêtres, évêques, laïcs mais aussi toute personne désireuse d’approfondir les thématiques du rassemblement. Ces rassemblements, bien que centrés sur des temps de réflexion autour des questionnements sociétaux, culturels cultuels, missiologiques, des échanges-débats, ateliers… offrent aussi l’occasion de rencontre, tant avec les autres, avec Dieu qu’avec soi ; de partage d’expériences enrichissantes, de temps de prière, d’animation, de concert choral/danse/théâtre/récital, de célébrations liturgiques, de témoignages d’espérance, de conseil en entrepreneuriat…et bien-sûr de moments récréatifs.

La rencontre s’ouvre ensuite par une messe solennelle d’ouverture, animée par l’exceptionnel Choeur Africatho (élargi pour l’occasion aux participants souhaitant animer et qui s’y sont préparés avant) et présidée par l’évêque du lieu ou son auxiliaire ou l’aumônier national Africatho. Celle-ci est précédée ou suivie de la cérémonie d’ouverture au cours de laquelle les participants sont présentés ainsi que les grandes lignes de la rencontre.
Le lendemain, un montage vidéoographique permet de stimuler les échanges-débats, bien qu’un article préalablement transmis aux inscrits reprends déjà les grands questionnements de la rencontre. Suivent les sessions thématiques qui s’articulent autour des ateliers d’échanges par groupe de vingtaine de participants, puis les remontées en carrefour, avant les interventions et les débats en plénières avec l’ensemble des participants et les intervenant(e)s/conférencier(ère)s invité(e)s. Ces sessions thématiques sont régulièrement entrecoupées par des pauses-cafés, des temps de louanges, de prières et d’intervention/échanges des participants.
La fin d’après-midi est généralement occupée par les répétitions artistiques (Musique, Théâtre, Danse, Récital…) en vue de la préparation de la soirée culturelle du RJA. Cette dernière se tient le soir, en général à la cathédrale du diocèse accueillant, avec au programme des scènes théâtrales, danses, concert choral, animations d’ensemble… qui épouse le thème de la rencontre. La soirée culturelle est clôturée par une soirée récréative dansante autour d’un cocktail dinatoire dans une des salles de la rencontre.
La journée suivante est généralement l’occasion de vivre une célébration solennelle de clôture après une matinée de remontée des réflexion majeures du week-end, de témoignage d’espérance, de partages divers, d’échanges d’expériences et (toujours) de rencontre.
Le COPIL veille a immortaliser chaque RJA par un mémoire reprenant les grands enseignements du rassemblement, les témoignages, les échanges, les partages mais aussi les statistiques de participation.

Consulter les mémoires des éditions RJA de 2015 à 2019.

JUSTES AVIS
  • Les RJA sont des rencontres priorisant les échanges thématiques, les temps de discussions, de partage, d’animations, de témoignages, d’échanges d’expériences, des temps culturels et cultuels, des soirées récréatives (dansantes), des temps de rencontres…: Vrai ! les RJA offre à chaque participant(e) un tremplin inédit pour s’enrichir des expériences des autres, d’échanger, de partager des moments ludiques et heureux avec d’autres jeunes éprouvés par les mêmes questionnements et défis, de rencontrer les différences culturelles mais aussi de communier ensemble au cours de célébrations richement animées…

  • Les RJA favorisent la rencontre entre personnes de cultures, de pensée, de croyance, d’idéologie, de profession, d’études, de classe sociale…différentes : Vrai ! De par leurs organisations interculturelle, les RJA réunissent en un même lieu des participants, jeunes filles et jeunes hommes, provenant de villes différentes de France ou de l’étranger, originaires de pays, de langues différentes et de cultures diverses, tant d’Afrique, d’Europe que d’ailleurs. Des personnes ne se connaissant pas avant partagent naturellement les mêmes lieux de rencontres, de vie, de culte, mangent ensemble, discutent librement, prient et louent ensemble tout en s’aidant mutuellement dans une solidarité fraternelle active.

  • Les RJA sont des laboratoire d’idées et d’échanges d’expériences : Vrai ! Il n’existe aucune autre rencontre similaire en France, réunissant durant autant de jours et nuits consécutives des jeunes, africains et non, croyant et pas, autour de problématiques sociétales interculturelles. Elles sont un bassin inédits de partage d’expériences inter-générationnelles, interculturelles et entrepreneuriales. De par la densité des talents qui y participents, elle représente un incroyable laboratoire d’idées enrichi par les valeurs humaines et spirituelles africaines et catholiques.

  • Les RJA sont des rencontres qui transforment le regard, remplissent d’espérance et favorisent une ouverture d’esprit : Vrai ! Il n’est pas de nouveaux participants aux RJA qui n’aient été transformés par la qualité des participants, leurs talents, les réflexions et moments de communion. Ces rencontres renouvèlent d’espérance qu’une génération de jeunes a pleinement conscience des enjeux sociétaux d’aujourd’hui et demain. Aux esprits présomptueux,les RJA fécondent d’humilité.

FAUX AVIS (Fake news)
  • Les RJA sont fermés aux non-africains : Faux ! il y a heureusement des participant(e)s tant africain(e)s que non-africain(e)s, noirs, blancs, jaunes… de langues et de provenances socio-culturelles diverses. C’est justement ce qui enrichi les RJA. Ces rencontres sont ouvertes à quiconque voudrait s’enrichir par l’interculturalité, intéressé par les thèmes évoqués et désireux de vivre une démarche de rencontre avec les autres, avec Dieu, avec soi. C’est généralement un esprit d’auto-exclusion qui anime les plus hésitant(e)s.

  • Les RJA sont uniquement destinés aux catholiques : Faux ! Ils sont largement ouverts aux participants croyants ou incroyants, qu’importe leurs religions ou leurs croyances. Nous sommes heureux de communier à cette occasion avec nombreux(ses) de nos sœurs et frères aussi bien chrétiens non catholiques que juifs, boudhistes, musulmans, athées… tous bienvenus tant qu’ils sont ouverts et partagent les valeurs de la rencontre.

  • Les RJA ne concernent que les jeunes : Faux ! Il est vrai que l’âge moyen des participants oscillent entre 19-35ans et le mouvement Africatho vise à fédérer principalement des jeunes autour des questions sociétales interculturelles, néanmoins les rencontres restent ouvertes aux aînés souhaitant les enrichir de leurs sagesses nos rencontres. Ainsi, ils(elles) sont toujours nombreux(ses) les aîné(e)s partageant ces moments aux côtés des plus jeunes.

  • Les animations durant les RJA sont exclusifs au Chœur Africatho : Faux ! Il n’est pas nécessaire d’être choriste du Choeur Africatho pour contribuer aux animations. L’esprit des RJA promeut que le Choeur Africatho se fonde durant les RJA pour accueillir tout participant désireux de participer aux animations/concert, ce que le CA réussi joyeusement à faire depuis toujours. Néanmoins, afin d’offrir des animations profondément priantes et restituer au chant sa fonction spirituelle primitive, les participant qui s’inscrivent à l’activité d’animation choral durant les RJA sont informés de l’exigence de maîtrise des œuvres à exécuter. Malheureusement, cette mauvaise presse viendrait de la frustration des participants ne maîtrisant pas les chants, ou ne les ayant même pas préparé, mais souhaitant quand-même activement se joindre aux animations. Heureusement, les autres animations des RJA sont spontanément ouvertes à quiconque souhaite y participer (temps d’adoration, pauses-louanges…)